SCANDINAVIAN-CANADIAN STUDIES/ÉTUDES SCANDINAVES AU CANADA
Vol. 27 (2020) pp.13-14.

Title: “Note de la rédaction”

Author: Helga Thorson
Statement of responsibility:
Marked up by
Martin Holmes

Marked up to be included in the Scandinavian-Canadian Journal
Source(s): Thorson, Helga. 2020. Note de la rédaction. Scandinavian-Canadian Journal / Études scandinaves au Canada 27: 13-14.
Languages used in the text:
  • Canadian English (en_thorson)
  • Québecois (fr_thorson)
Text classification:
Keywords:
editorial
  • MDH: encoded content 4th August 2020
  • MDH: created empty file 26th May 2020

“Note de la rédaction”

Helga Thorson

Études scandinaves au Canada / Scandinavian-Canadian Studies est la publication officielle de l’Association pour l’avancement des études scandinaves (AAESC) au Canada. Après deux fascinants volumes publiés sous la direction d’invités et axés sur des sujets spécifiques — « Migration, exil et diaspora dans la région nordique », édité par Ann Barkve en 2018, et « La réception moderne de la saga médiévale des frères jurés (Fóstbræðra saga) », édité par Dustin Geeraert en 2019 —, le volume 27 représente et célèbre une diversité de sujets, d’approches et de formats.
Depuis la publication d’une édition et traduction de la saga Sigrgarðs saga frækna il y a sept ans, les Études scandinaves au Canada sont fières de publier de nouvelles éditions et traductions et de les rendre facilement accessibles à leur lectorat. Le volume 27 poursuit cette tradition en incluant une traduction de la saga Jarlmanns og Hermanns, présentée par Philip Lavender et traduite par Philip Lavender, Alaric Hall, Garry Harrop, Védís Ragnheiðardóttir et les membres du groupe de lecture en vieux norois [Old Norse Reading Group], organisé par l’université de Leeds.
Cette traduction est suivie d’un essai d’Allison Wolf, lauréate 2018 du Gurli Aagaard Woods Undergraduate Publication Award [Prix Gurli Aagaard Woods pour les publications de premier cycle] de l’AAESC. Étudiante à l’Université du Manitoba à l’époque, l’essai d’Allison Wolf sur Loki en tant que figure liminale représente un exemple de l’intéressant travail et des interprétations créatives de nos étudiants. Merci à Christopher Crocker pour cette nomination et nos sincères félicitations à Allison Wolf pour ce merveilleux accomplissement. Le volume se tourne ensuite vers la littérature plus contemporaine avec un article de John Lingard sur Den orolige mannen (2013) [L’homme perturbé] de Henning Mankell et une comparaison transculturelle de Juliane Egerer sur Og sådan blev det (2013) [Et c’est ainsi] de Maren Uthaug et Medicine Walk (2014) [balade médicinale] de Richard Wagamese. Ces articles sont suivis d’un nombre record de critiques de livres, seize au total, sur un large éventail de publications récentes.
J’aimerais terminer cette note de la rédaction en remerciant sincèrement et de tout cœur toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce volume : le comité de rédaction de la revue pour ses conseils et suggestions sans faille, les critiques littéraires qui nous aident à maintenir la haute qualité de la revue et tous les auteurs et critiques dont le travail intellectuellement stimulant est inclus dans ce volume. En outre, nous remercions tout particulièrement Valérie Duro pour ses traductions françaises, Martin Holmes pour avoir veillé à ce que les versions en ligne et imprimées de la revue soient correctement codées et Natalie van Deusen pour son engagement durable en tant que rédactrice des critiques de livres. Au cœur de la pandémie de la Covid 19, je réalise également que d’innombrables autres personnes, dont beaucoup que je ne vois jamais, jouent également un rôle dans la revue, notamment mes collègues des services d’impression de l’UVic, les employés de la librairie de l’UVic qui gèrent les achats d’impression à la demande et les nombreux employés des services postaux ici et à l’étranger qui s’assurent que les exemplaires physiques de la revue atteignent leur destination dans le monde entier.
Selon les mots du Dr Bonnie Henry, l’agente de santé provinciale de la Colombie-Britannique au Canada, «C’est le moment pour nous de demeurer gentil, calme et en sécurité» [Notre traduction]. Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne santé, gentillesse aimante et beaucoup de bonheur en ces temps chaotiques.
 

Helga Thorson,
University of Victoria